Les traitements de la paralysie cérébrale infantile

Actuellement, il n’y a pas de maturation due à la paralysie cérébrale. Cependant, il existe de nombreux traitements disponibles pour traiter les symptômes associés à cette maladie et aider à améliorer la durée et la qualité de vie des personnes atteintes.

Ces thérapies peuvent aider en facilitant des symptômes tels que la spasticité, en améliorant les compétences de communication et en améliorant l’autonomie et l’indépendance.

Le traitement de la paralysie cérébrale nécessite une approche multidisciplinaire de la part des neurologues, des physiothérapeutes, des orthophonistes, des ergothérapeutes et des psychologues du développement. Une planification des soins déterminée est souvent établie et constamment réévaluée à mesure que les symptômes s’améliorent ou que les besoins des patients changent avec le temps.

La physiothérapie

La physiothérapie

La physiothérapie commence normalement dès le diagnostic et est généralement la stratégie de traitement la plus importante pour la paralysie cérébrale.

La physiothérapie a trois objectifs principaux. Premièrement, il a pour objectif d’éviter l’affaiblissement des muscles qui ne sont pas normalement utilisés et d’augmenter la force.

La deuxième consiste à empêcher les muscles de rester coincés dans une position rigide, appelée contracture, qui est généralement très douloureuse et peut nuire au développement normal.

Le troisième objectif est d’encourager plus de mouvement. Les kinésithérapeutes enseignent généralement aux enfants atteints par cette maladie plusieurs exercices qu’ils peuvent pratiquer chaque jour pour renforcer et allonger leurs muscles.

En outre, l’attelle de la jambe ou du bras peut également être utilisée pour faciliter le soutien des membres.

L’orthophonie

L’orthophonie

L’orthophonie peut aider les enfants atteints de paralysie cérébrale à développer leurs muscles faciaux au moyen d’exercices faciaux réguliers.

Comme ces muscles se renforcent avec le temps, ils peuvent également aider à manger, à boire et à avaler. L’orthophonie peut également aider l’enfant à parler clairement si son état n’est pas trop grave.

Si leurs difficultés de communication sont graves, le thérapeute peut leur apprendre une méthode de communication alternative, telle que la langue des signes ou l’ordinateur, qui peut générer la parole.

Certains enfants peuvent être capables de communiquer en utilisant des ordinateurs personnels utilisant des masques et des symboles.

Les médicaments

la paralysie cérébrale infantile

Des médicaments peuvent être administrés pour soulager divers symptômes physiologiques de la paralysie cérébrale. Cela peut inclure différents médicaments pour aider à traiter des symptômes spécifiques, ou un cocktail d’une combinaison de médicaments si la condition est grave.

Le baclofène est utile pour soulager la raideur musculaire. Il est généralement administré par voie orale sous forme de pilule. Toutefois, il peut également être administré à l’aide d’une pompe insérée dans l’interface, de sorte que le médicament puisse être administré directement dans la colonne vertébrale.

La toxine botulique peut également être administrée directement dans les muscles spastiques pour soulager la spasticité pendant plusieurs mois.

Il est également possible d’administrer d’autres médicaments à usage général, tels que des laxatifs pour la constipation ou des anti-épileptiques en cas d’attaque.

Comme avec la plupart des médicaments, si les effets indésirables apparaissent ou persistent, le médecin pourra peut-être remplacer le médicament par un médicament plus approprié ou utiliser un traitement alternatif.

La chirurgie

La chirurgie

Un traitement chirurgical est parfois nécessaire pour corriger les problèmes de mouvement et les contractures. Ces chirurgies aident à atténuer le tonus musculaire tendu et à réparer la structure normale.

La chirurgie est souvent une option de dernier recours chez les patients présentant les symptômes les plus graves. Plusieurs interventions chirurgicales sont inclues dans ce traitement.

Parallèlement à la chirurgie, la plupart des ergothérapies et de la physiothérapie sont généralement nécessaires pour obtenir les meilleurs résultats durables. Cela peut prendre plusieurs mois et peut atteindre quelques années. Pendant ce temps, un médicament peut également être administré.

Les aides à la mobilité

Les aides à la mobilité

Plusieurs aides à la mobilité sont utilisées pour améliorer les mouvements et la mobilité. Cela comprend les orthèses, les fauteuils roulants et les marchettes mobiles. Les méthodes physiques d’atténuation de la spasticité peuvent inclure des méthodes utilisant la chaleur, le froid et les vibrations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.