Crampes nocturnes : origine et solutions

crampes

Les crampes sont des manifestations soudaines ou récurrentes, selon le cas, qui touchent généralement les muscles des membres inférieurs. Extrêmement douloureuses et parfois même invalidantes, elles sont difficilement maîtrisables, surtout la nuit. Qu’est-ce qui peut provoquer les crampes nocturnes ? Existe-t-il des solutions pour y remédier ? Zoom sur les origines de ces contractures musculaires intenses, et les astuces pour modérer leur fréquence.

La déshydratation, une des origines les plus fréquentes 

L’insuffisance d’apport en eau constitue une cause classique des crampes nocturnes. Selon les scientifiques, même si vous dormez sur une literie de qualité, notamment sur un matelas 140×190, vos terminaisons nerveuses sont toujours plus sensibles quand votre organisme n’est pas suffisamment hydraté.

Pensez donc à boire beaucoup d’eau, pas seulement avant de dormir, mais au fil de la journée. De l’eau pure, chaude ou fraîche, selon vos envies, mais assurez-vous d’en boire au moins 1,5 litre, voire plus, si vous faites beaucoup d’efforts physiques. Notez, en passant, que les sodas, les cafés, et les boissons énergisantes ne contribuent en rien à votre hydratation. Pour éviter les crampes, c’est de l’eau dont vous avez besoin.

Les carences en minéraux, une cause incontestable

Les carences en minéraux entraînent généralement un déséquilibre pouvant être à l’origine des crampes nocturnes. Même si vous disposez d’un beau matelas en mousse à mémoire de forme pour dormir, les contractures musculaires peuvent faire leur apparition à tout moment quand vous manquez de magnésium, de potassium, de calcium, ou de sodium. Pour y remédier, il n’y a donc pas mieux qu’une alimentation équilibrée.

Mangez régulièrement des bananes, de la patate douce, des épinards, du yaourt et des noix pour assurer vos besoins au quotidien. Si vous faites une intolérance à l’un de ces aliments, demandez conseil à un spécialiste de la santé qui vous prescrira sans doute des compléments alimentaires.

Les exercices physiques excessifs

Les crampes au niveau des mollets sont fréquentes lorsque vous n’avez pas fait de sport depuis longtemps, et que vous venez de reprendre vos entraînements récemment. En effet, avec des efforts intensifs, les nerfs qui partent de votre cerveau et traversent la moelle épinière pour atteindre les muscles sont fortement sollicités. Et comme votre organisme n’y a pas été habitué, les crampes refont surface.

crampes

Voilà pourquoi vous devez penser à faire des étirements après chaque exercice, pour permettre à vos muscles de se relâcher. Prenez également le temps de vous reposer après vos séances d’entraînement pour éviter les crampes nocturnes et bien dormir la nuit.

La station debout ou la position assise prolongée

Les muscles, comme toute autre partie du corps, ont eux aussi besoin de se relâcher régulièrement. Si vous passez votre journée debout, au travail ou pour faire vos courses, par exemple, vous risquez d’avoir des crampes à tout moment de la journée, et même la nuit quand vous êtes au lit.

Même chose, si vous êtes au bureau, et que vous restez assis pendant 8 heures non-stop, vos muscles finiront par s’épuiser et se contracter en crampe. L’idéal serait donc de changer régulièrement de position pour ne pas fatiguer vos mollets. Même si vous devez rester assis, levez-vous de temps en temps ou faites simplement bouger vos pieds sans quitter votre chaise.

Des gestes à adopter au quotidien pour éviter les crampes nocturnes

Les origines des crampes nocturnes sont nombreuses. Il se trouve cependant qu’une meilleure hygiène de vie permet d’y remédier à plus de 75 %. Pour éviter ainsi la survenue de ces contractures douloureuses pendant que vous dormez, suivez les conseils ci-après :

  • Buvez suffisamment d’eau ;
  • Ne portez ni de chaussures trop plates ni de talons trop hauts ;
  • Traitez bien vos maladies endocriniennes (diabète, hypothyroïdie, etc.) ;
  • Limitez vos exercices physiques selon vos capacités ;
  • Offrez-vous une literie de haute qualité ;
  • Mangez en favorisant la qualité, et non pas la quantité.

Si, malgré toutes les précautions que vous avez prises, les crampes nocturnes sont toujours présentes, retournez voir votre médecin. En effet, certains médicaments, notamment diurétiques, provoquent une baisse du taux des minéraux dans l’organisme. Votre spécialiste pourra ainsi adapter votre traitement en conséquence, pour assurer votre bien-être.

Les crampes ne sont pas une maladie en soi, mais souvent la conséquence d’un mode de vie inadapté. Il vous suffit d’en détecter les origines pour régler le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.