Bien manger : votre chemin vers le bien-être

La plupart d’entre nous savent que ce que nous mangeons a un effet positif ou négatif sur notre santé. La nourriture est notre carburant et affecte chaque partie de notre corps, même les parties un peu plus ésotériques comme notre foie et notre cœur par exemple.

Les troubles de santé mentale coûteraient actuellement 2,5 billions de dollars dans le monde pour divers traitements et médicaments. Le nombre est si important qu’il est difficile de le comprendre. Mais de plus en plus de recherches montrent qu’un changement dans ce que l’on mange peut diminuer le développement des problèmes de santé mentale. L’alimentation semble être une approche prudente à essayer.

Bien sûr, il y a beaucoup de gens qui ont besoin de médicaments et cela ne veut pas dire qu’ils iraient bien s’ils commençaient à manger mieux. C’est juste que changer de régime alimentaire pourrait être une excellente première approche pour trouver un meilleur équilibre sanitaire et émotionnel.

Pour les personnes dont un changement de régime alimentaire peut signifier se sentir mieux, psychologiquement, voici certains des groupes d’éléments nutritifs qui pourraient accroître le bien-être.

les glucides complexes

les glucides complexes

Il existe deux types de glucides : les simples et les complexes. Les glucides sont le carburant du corps, mais les deux ne fonctionnent pas de la même façon.

Les glucides simples sont ceux qui se trouvent dans les aliments raffinés, comme la farine blanche et le sucre.

Les glucides complexes sont ceux que l’on trouve dans les aliments plus proches de leur état naturel, comme dans les fruits et les grains entiers.

Les glucides simples conduisent à des pics de sucre dans le sang, un taux élevé, puis un accident. Ils créent une montagne d’énergie et d’humeur, et créent très facilement une dépendance. Les glucides complexes, par contre, libèrent le glucose lentement et alimentent le corps d’une manière bien mesurée.

les antioxydants

les antioxydants

Les antioxydants, les petits chouchous du monde de la nutrition, sont comme des super héros luttant contre le stress oxydatif et l’inflammation dans le corps. Étant donné que la plupart des stress oxydatifs se produisent dans le cerveau, les substances chimiques bénéfiques comme la dopamine et la sérotonine sont touchées et peuvent entraîner une baisse de la santé mentale.

Les antioxydants peuvent aider à lutter contre cela, mais aussi contre l’inflammation, à la fois dans le cerveau et le reste du corps. Ils se trouvent en abondance dans les fruits et les légumes aux couleurs vives. C’est pourquoi les nutritionnistes nous rappellent de « manger l’arc-en-ciel ».

les vitamines du groupe B

les vitamines du groupe B

Les vitamines B jouent un rôle important dans la production de sérotonine et de dopamine dans notre cerveau. La folate se trouve dans les fruits et légumes, les grains entiers, les haricots, les céréales de petit-déjeuner et les céréales et produits céréaliers enrichis.

La vitamine B 12 est naturellement présente dans les produits d’origine animale : poisson, volaille, viande, œufs, ou produits laitiers, ainsi que dans les céréales de petit-déjeuner enrichies, la levure nutritionnelle et les laits de substitution enrichis.

Enfin selon la Harvard School of Public Health, les bonnes sources de B6 comprennent les céréales enrichies, les haricots, la volaille, le poisson et certains légumes et fruits, en particulier les légumes verts à feuilles sombres, les papayes, les oranges et le cantaloup.

les acides gras oméga-3

les acides gras oméga-3

Notre corps est bon pour produire un certain nombre de graisses dont il a besoin, mais hélas, il n’a pas compris comment fabriquer des acides gras oméga-3. Ces derniers jouent pourtant un grand rôle de protection, non seulement sur la santé du cerveau, mais ils aident également les gens à se sentir bien au quotidien.

Les produits chimiques comme la dopamine, la sérotonine et la norépinéphrine fonctionnent ensemble.

Les oméga-3 augmentent le fonctionnement du cerveau et peuvent entraver la progression de la démence. Ils peuvent aussi diminuer les symptômes de la dépression.

Le poisson et les œufs sont de bonnes sources d’oméga-3, mais on peut aussi en trouver dans certaines plantes. Pensez aux huiles végétales, aux noix particulièrement, aux graines de lin, à l’huile de lin et aux légumes à feuilles.

les prébiotiques/probiotiques

les prébiotiques/probiotiques

De plus en plus de recherches révèlent la relation unique que le biome d’intestin a avec notre cerveau. Les prébiotiques sont des fibres alimentaires que l’on trouve naturellement dans les aliments, et c’est ce que les probiotiques, les bonnes bactéries de l’intestin, mangent.

Les sources alimentaires riches en prébiotiques comprennent les asperges, les bananes, les artichauts, les topinambours, le jicama, les feuilles de pissenlit, la chicorée, les grains entiers, l’ail cru, les poireaux et les oignons.

Les probiotiques, quant à eux, peuvent être trouvés dans le yaourt, le kéfir et les aliments fermentés comme le kombucha, la choucroute et le kimchi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.